Ma personnalité MBTI

A quoi sert de connaître sa personnalité MBTI ?

Dans l’ordre de l’être, chacun de nous est une « histoire sacrée », unique en son genre. Pas question d’enfermer les gens dans des catégories ou de les réduire à une case comme certains tests de personnalité peuvent le faire.

Et pourtant, au quotidien, nous constatons tous les différences de personnalité que nous appelons traits de personnalité, caractères, tempéraments…. Certains seront reconnus leaders, d’autres empathiques, conciliateurs, organisateurs, pragmatiques, intellectuels ou autre vocable ramène à l’unité la pluralité de nos perceptions.

 

Dans l’ordre de l’action, nommer les similitudes et les différences entre les personnalités, cela permet de discerner : car confier une responsabilité à quelqu’un ou l’aider à s’orienter pour choisir un métier, un poste ou une évolution de carrière nécessite de comprendre les talents forts de la personne et ses points de vulnérabilité.

Jung appelait cela des types de personnalité. Myers et Briggs en ont fait un outil, le test de personnalité MBTI utilisé à grande échelle dans le monde des entreprises pour répondre à des objectifs variés.

Nous constatons tous, aussi, l’existence de caractéristiques de personnalité différentes, voire opposées, qui peuvent conduire les personnes à la complémentarité, parfois même à la contradiction et au conflit. Il est donc aussi utile de repérer ces différences pour désamorcer les conflits, casser les jugements de valeur, briser les stéréotypes. Ce qui permet souvent de recréer du lien en transformant le regard des personnes les unes sur les autres.

Alors, pour rencontrer les autres, choisissez un coach à la rencontre de vous-même… parce que choisir un coach, c’est prendre le risque de plus de conscience de soi et par ricochet, de conscience des autres ?

 

Avez-vous de la personnalité ?

Et si oui, laquelle ?

Comment poser les justes mots pour présenter qui vous êtes, pour mettre en avant vos talents auprès de vos équipes, de vos managers, de vos partenaires ?

Mieux appréhender sa personnalité, c’est une grande question quand il s’agit aussi de s’orienter, de choisir ou de changer de métier ou de choisir une évolution de carrière.

Tel métier, tel environnement, telle fonction, telle organisation correspond-ils à votre personnalité, à vos talents ?

Sont-ils respectueux de vos points de vulnérabilité ? Ce qui vous permettra une véritable prévention du burnout.

Entendez : allez-vous vous y épanouir, seront-ils propice à votre réussite ? A votre bonheur au travail ?

Mais qu’est-ce qu’une personnalité ?

Étymologiquement, le mot « personnalité » est issu du mot latin « persona » dérivé du grec ancien qui signifiait le masque de théâtre antique, interface entre l’acteur, son rôle et le public. C’était donc un artifice qui permettait aux autres d’identifier clairement le rôle joué.

Petit à petit, le mot s’est mis à désigner l’ensemble des comportements qui constituent l’individualité d’une personne, qui la caractérisent, la qualifient dans une permanence et dans une continuité des façons de penser, d’agir et de réagir, dans son originalité et sa manière d’être.

C’est le noyau stable, diront-nous, de tout individu, synthèse complexe entre hérédité innée et éléments transmis par la famille, le milieu social.

D’après certaines études, notre personnalité nous viendrait à 50% de la génétique, à 10% de nos parents. Le reste des influences reste inexpliqué, fruit très probable de notre libre arbitre qui nous permet de faire des choix en toute liberté humaine.

Les différences de personnalité ?

De tout temps, des hommes et des femmes ont travaillé à mieux connaître les différentes personnalités, à faire ce que l’on appelle de la caractérologie. Cette étude des différents types de personnalité ne peut naître que d’une pleine conscience de la diversité des talents humains, de la pluralité des goûts et des tendances que l’on essaie de discerner en comparant les uns par rapport aux autres.

Homère, déjà en son temps écrivait : « à chacun, n’est-ce pas, son plaisir et sa tâche ».

Mais les Grecs n’étaient pas seulement poètes; ils étaient philosophes, cherchant à connaître ce qui faisait les différences de personnalité. Ils étaient médecins aussi, n‘en témoignent la première classification d’Hippocrate pour essayer de rendre compte des différents caractères :
- Le bileux, enclin à la colère,
- Le mélancolique triste et chagrin,
- Le flegmatique calme et imperturbable, presque apathique,
- Le sanguin d’humeur joyeuse.

Eh oui, il s’agissait déjà bien d’une classification car c’est le propre de l’esprit humain de classifier.

La médecine chinoise l’a fait aussi depuis très longtemps : classer les tempéraments humains à partir des cinq éléments de la cosmogonie : terre, eau, métal, feu, bois.

Mais ce n’est pas parce que l’on classe que l’on enferme…. L’intelligence a besoin d’unifier. Classer, c’est simplement l’acte naturel de l’intelligence rationnelle qui permet de s’y retrouver un peu dans la pluralité du réel.

Alors, qu’est-ce qu’une personnalité MBTI ?

Le MBTI n’est qu’un outil pour découvrir sa personnalité à partir des travaux d’un autre médecin, le docteur Carl Gustav Jung qui a défini de grandes caractéristiques de la personnalité humaine. Et il a fait ce travail grâce à la fois à l’observation de ses patients et à une étude historique poussée de la façon dont les différentes traditions, pré et post chrétiennes, avaient rendu compte des différences psychologiques : la capacité d’introversion et d’extraversion et les fonctions de connaissance et d’action de la psychologie humaine. Il y en a d’autres, comme le CCTI, élaboré plus récemment.

Il va sans dire que tous ces efforts de compréhension des différentes façons de se comporter ne doivent pas nous pousser à enfermer les personnes dans une case. Jung lui-même mettait en garde contre ce travers simpliste.

Est-ce à dire qu’il faut rejeter ces tests de personnalité, dont le MBTI ? Ne serait-ce pas jeter le bébé avec l’eau du bain ?

A titre personnel, je n’ai jamais rencontrer de telle dérive chez mes clients; probablement parce qu’en les utilisant, j’ai eu à coeur de donner de la conscience, de la pleine conscience sur leurs talents forts et sur leurs points de vulnérabilité avec un seul but : leur permettre d’accéder à la liberté.

Cela m’a valu parfois des échecs dus à des incompréhensions de la part de certains dirigeants :

– comme de me faire sortir d’une entreprise pour laquelle j’avais réalisé un chantier de bilan de compétences, sans le MBTI, dans le cadre d’une réorganisation; J’ai laissé les personnes conclure en décidant comment elle voulait évoluer alors que le Directeur Général m’invitait à conclure dans le sens de ce qu’il voulait, lui, pour chacun. Six mois plus tard, lui même était sorti de sa fonction.

– ou refuser de rentrer dans certains processus de coaching quand ils n’étaient pas respectueux d’un minimum de déontologie.

Mais je n’ai jamais regretté de quitter une entreprise, une fonction ou un environnement qui niait mes talents, mes vulnérabilités ou ma liberté.

Alors n’ayez pas peur ! Vous êtes libres.

Ne cédez pas à ceux qui cherchent à vous effrayer.

Avancez au large avec le MBTI ou avec d’autres outils en puisant la lumière qu’ils vous apportent; tout en les laissant bien à leur place d’instruments au service de toujours plus de conscience, de pleine conscience.

Que vous soyez dirigeants d’entreprise à la recherche de collaborateurs entrepreneurs…

Que vous soyez étudiants encore à l’école, avec des choix d’orientation à faire,

Que vous ayez déjà débuté dans la vie professionnelle sans avoir encore trouvé votre voie…

Que vous soyez en transition professionnelle ou à l’aube d’une nouvelle promotion,

Le MBTI peut vous apporter la pleine conscience de vos talents !

N’hésitez pas à nous contacter pour vous ou pour vos collaborateurs pour passer le MBTI en ligne ou en session collective sur la région Rhône-Alpes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *